Maisons conseils : faire construire sa maison, travaux dans sa maison...
Objectif maison (faire construire, travaux, aménagement...)
 
Objectif investissement (credit immobilier...)
 
Maison conseils : Mes services
 
Maison conseil (faire construire sa maison, travaux...)
 
 
 

Imprimer

Envoyer cette page

LE MARCHÉ :
Acheter ou louer : le ticket gagnant


Vous envisagez de vous installer pour quatre ans et plus ? Aujourd’hui, mieux vaut profiter des taux attractifs du crédit pour devenir propriétaire. Une mensualité de crédit équivaut, grosso modo à un loyer mensuel versé à fonds perdu. Et le jour de la revente, vous aurez constitué un patrimoine.

1 500 € de loyer mensuel : c’est la somme à débourser pour louer une maison de 100 m2 en région parisienne ! En dix ans, ce seront, au bas mot, 180 000 € qui auront été engloutis à fonds perdu. Et pourtant, louer à 15 € le m2 correspond seulement à une valeur moyenne du marché. Ce chiffre peut être revu à la hausse ou à la baisse selon la notoriété de la commune, l’emplacement de la maison et la qualité des prestations. La valeur locative grimpera jusqu’à 19 € le m2 dans des villes cotées des abords de Paris, mais ne dépassera pas les 9 € le m2 dans certaines communes de province. Autre facteur préoccupant : le manque de biens à louer n’est pas prêt d’être résolu ni les loyers de baisser franchement. Alors pourquoi ne pas envisager sérieusement de devenir propriétaire ? De nombreux facteurs militent aujourd’hui objectivement en faveur de l’achat, à commencer par le niveau des taux des prêts historiquement bas.
 
 Première étape : Renseignez-vous sur les prix
 Deuxième étape : Décrochez le meilleur crédit
 Troisième étape : Faites vos comptes
 Acheter ou louer ? Et si vous simuliez !
 Bon à savoir
1. Première étape : Renseignez-vous sur les prix

Journaux, sites Internet mais aussi les agences départementales d’information sur le logement (Adil) ou notaires recensent les prix pratiqués sur le marché immobilier : appartements, maisons, terrains à bâtir… Ils donnent, le plus souvent, des indications de prix au m2 dans les principales villes de votre région et sont une source précieuse d’information. À consulter avant de faire le grand saut.

Zoom sur les prix

Alors que du Sud au Nord, de l’Est à L’Ouest le prix de construction d’une maison individuelle diffère peu : le budget moyen d’une maison de 100 m2 s’établit à 92 000 €. En revanche, celui des terrains peut varier considérablement d’une commune à l’autre voire d’un quartier à l’autre. Très succinctement, disons que dans la plupart des grandes agglomérations, les prix moyens au m2 des terrains oscillent, en province, entre 50 et 120 € suivant le secteur, s’inscrivent plutôt entre 150 et plus de 3 500 € en deuxième couronne de la capitale et culminent parfois bien au-delà 800 € et au-delà aux abords de Paris, Cannes, Antibes ou Grasse, par exemple.

Attention

Ces prix reflètent une moyenne. Ils sont donc susceptibles de varier en fonction des critères qui forment la valeur d’un bien et notamment la renommée de la commune ou du quartier, la qualité du site au niveau de l’environnement, la proximité des transports, des commerces et des équipements urbains ainsi que le standing de la construction… mais aussi, de plus en plus, de la rareté du foncier !

retour sommaire


2. Deuxième étape : Décrochez le meilleur crédit

Un taux « canon »

Les taux d’intérêt sont exceptionnellement attractifs : moins de 4,5 % en taux fixe et de 3,7 % en taux révisable pour un bon dossier. C’est-à-dire un apport personnel : celui-ci n’a pas besoin d’être énorme. Il doit juste rassurer le banquier sur votre capacité et votre volonté d’épargner. Un bon dossier c’est aussi souvent une bonne situation, des revenus conséquents, une durée d’emprunt courte…

Un prêt « sur mesure »

Les banques disposent de tout un arsenal de prêts (sociaux, réglementés ou libres) avec ou sans apport, adaptés tout spécialement aux achats d’un bien neuf, sur des durées très variables pouvant s’échelonner jusqu’à 25 ou 30 ans et même plus. Et elles proposent toutes des échéances modulables qui permettent d’adapter vos mensualités aux variations de vos revenus, à la hausse comme à la baisse. À vous de trouver le crédit à la mesure de votre projet.

retour sommaire



3. Troisième étape : Faites vos comptes

Établissez un comparatif entre ce que vous coûterait l’achat de votre résidence principale et sa location en prenant soin de lister tous les paramètres.

Achat

  • Les - Le coût de l’opération : intérêts d’emprunt, assurance, garantie ( hypothèque, cautionnement …), taxe foncière, charges de copropriété pour un appartement ou une maison en « village ».

  • Les +  Un toit bien à soi, un capital patrimonial qui se valorise s’il est entretenu, la possibilité de l’occuper et celle d’y réaliser les aménagements souhaités.

Location

  • Les - Des loyers qui augmentent chaque année, « jetés par la fenêtre », l’impossibilité de transformer l’espace et la possibilité d’être congédié.

  • Les +  Aucun souci de travaux à assurer et une mobilité résidentielle possible à tout moment.
Conclusion

Dans la grande majorité des cas, au bout du compte, l’achat s’avère gagnant pour ceux qui envisagent de poser leurs valises dans le même endroit quatre ans et plus. En effet, à terme, comme locataire, vous perdez de l’argent. Surtout en ce moment, même si vous épargnez dans des valeurs mobilières.

retour sommaire

4. Acheter ou louer ? Et si vous simuliez !

Chaque cas étant particulier, mieux qu’un exemple, pour vous aider dans vos calculs nous vous conseillons de réaliser une simulation grandeur nature. D’un côté votre apport personnel, la durée et le montant de votre prêt, de l’autre vos loyers et charges et au final, la réponse à vos questions : ai-je les moyens de concrétiser mon rêve ? Qu’ai-je à gagner en devenant propriétaire ?

Bonne nouvelle, de nombreux sites vous proposent gratuitement ce type de prestation en ligne, parfois agrémentés de bons conseils comme sur celui de testepourvous.com.

Pour trouver un simulateur, vous pouvez au choix :

retour sommaire


Bon à savoir

Neuf précautions à prendre avant d’acheter

  • Lire attentivement les plans et le descriptif du bien.

  • Visiter des réalisations du constructeur.

  • Exiger l’attestation de l’assurance dommages ouvrage du constructeur pour être couvert en cas de malfaçons.

  • Consulter le service d’urbanisme de la commune pour vous assurer qu’un immeuble ou une autoroute ne viendra pas gâcher l’environnement.

  • Recenser tous les prêts aidés notamment auxquels vous avez droit : 1 %, taux zéro

  • Respecter la règle des 30 % d’endettement (rapport entre vos revenus nets et de vos charges de remboursement) pour ne pas être « étranglé » à chaque fin de mois.

  • Penser à négocier le taux du crédit mais aussi le coût des assurances. Négocier le montant des pénalités voire leur suppression en cas de remboursement anticipé

  • Garder un petit pécule pour le nouvel emménagement ou faire face aux imprévus de dernière minute.



retour sommaire
  © Maison-conseil 2005 | Mentions légales | Crédits | Plan du site