Maisons conseils : faire construire sa maison, travaux dans sa maison...
Objectif maison (faire construire, travaux, aménagement...)
 
Objectif investissement (credit immobilier...)
 
Maison conseils : Mes services
 
Maison conseil (faire construire sa maison, travaux...)
 
 
 

Imprimer

Envoyer cette page

LES CONSTRUCTEURS :
Maisons en bois : le charme au naturel


D'année en année, l'engouement des acquéreurs pour les maisons en bois se confirme : leur construction est passée de 4500, en 1995, à 8 000 par an, avec une croissance de 10% environ par année. Pourquoi pas vous ? Quatre bonnes raisons de craquer !

Nichée au milieu des arbres ou en plein cour de ville, la maison en bois rime avec calme, douceur et volupté. Sensuelle ? Apaisant est le mot qui revient le plus souvent chez leurs heureux propriétaires. En tout cas, on s'y sent bien. Et c'est sans doute l'une des raisons du succès rencontré par le bois. Gageons aussi que l'évolution des techniques actuelles qui permettent de réaliser aussi bien une maison en bois ultra contemporaine qu'un pavillon traditionnel, a aussi redoré le blason de ce matériau noble, un temps boudé au profit du béton et de l'acier.
 
 Economies d'énergie
 Gain de surface et adaptabilité au terrain
 Chantier express
 Matériau renouvelable et non polluant
 . Et les prix ?
 Contacts utiles
 Les différentes techniques de construction
 Ils témoignent
 Bon à savoir
Quatre bonnes raisons de craquer !

Les maisons en bois possèdent bien des atouts.

1. Economies d'énergie

Une famille suédoise, malgré les longs hivers rigoureux de ce pays, consomme pour se chauffer moitié moins d’énergie qu’une famille française ! Comment ? Tout simplement grâce aux qualités isolantes et thermiques du bois : ses performances en la matière sont en effet six fois supérieures à celles du béton, sept fois à la terre cuite (brique) et 350 fois à l’acier. Une différence que vous sentirez dès la 1 ère année sur votre note de fioul, de gaz ou d’électricité.

retour sommaire


2. Gain de surface et adaptabilité au terrain

La structure en bois étant beaucoup plus légère que les structures traditionnelles, elle nécessite des fondations moins coûteuses, et peut s’adapter aux terrains difficiles et accidentés, comportant une forte pente par exemple. Elle permet par ailleurs de gagner de la place : plus isolant que le béton, le bois nécessite une épaisseur d’isolant moindre et il est par là même possible de gagner de 15 à 20 cm par rapport à des murs en maçonnerie. L’épaisseur réduite de ses murs permet donc une surface habitable au sol plus importante, de 10 % environ par rapport à une construction classique.

retour sommaire


3. Chantier express

L'un des avantages de la maison en bois ? La relative rapidité de l'exécution du chantier qui peut être entièrement bouclé en moins de trois mois. Une grande partie des assemblages peut s'effectuer en usine, le clos et le couvert d'une maison à structure bois seront assurés en une quinzaine de jours, pour cinq à six semaines pour de la maçonnerie. Aucun temps de séchage, des fondations peu profondes, autant de raisons pour bâtir plus vite.

A savoir

Le bois est moins tributaire que les autres matériaux des variations climatiques, notamment du gel, ce qui limite les interruptions de chantier pour cause d’intempéries.

retour sommaire


4. Matériau renouvelable et non polluant

La maison en bois est très écologique et correspond parfaitement aux préoccupations environnementales actuelles : sa fabrication est saine et ne dégage aucun polluant, et par là même contribue à la préservation de l’écosystème et à la lutte contre l’effet de serre.

retour sommaire


. Et les prix ?

En fait, il n'y a pas de différence notable entre une construction en bois et une plus classique. A surface et prestations égales, les prix se situent à des niveaux tout à fait équivalents.

retour sommaire


Contacts utiles

AFCO BOIS (association française des constructeurs bois).
10, rue du Débarcadère, 75017 Paris.
Tél. : 01 40 55 14 98
Site Internet : www.maisons-bois.org

CTBA  (centre technique du bois et de l’ameublement), pour des questions techniques sur le traitement des charpentes et les différentes essences.
Tél. : 01 40 19 49 19.
Site Internet : www.ctba.fr

Catherine Mamet esprit bois

Portail de la maison bois


retour sommaire


Construction en bois : les différentes techniques

Une maison est dite en bois lorsque la structure sur laquelle repose la charpente est en bois. On distingue principalement deux techniques de construction :

1. Le bois empilé horizontalement

De grands éléments de bois sont utilisés horizontalement : des rondins en bois massif ou des madriers de pins, sapins ou mélèzes, sont empilés les uns sur les autres, comme on peut le voir dans de nombreux chalets de montagne. Cette technique, particulièrement adaptée à la montagne, a toutefois un inconvénient majeur, elle limite la dimension des ouvertures.

2. Le bois utilisé verticalement

C’est le cas des magnifiques maisons à colombage, dont les plus anciennes remontent au XIVème siècle. De grosses poutres, restant apparentes à l’extérieur, sont disposées verticalement, et les espaces remplis par de la terre ou du torchis. Aujourd’hui, le remplissage est effectué par des panneaux de fibre agglomérés, bien que la technique ancestrale soit encore utilisée en Normandie et en Alsace.
Deux techniques coexistent :

  • Les maisons à ossature bois  : ici, on utilise des poutres de petite section rapprochées les unes des autres (entre 40 et 60cm), reliées par des panneaux en bois.

  • Les poteaux poutres de forte section sont posés de façon plus espacée (de un à plusieurs mètres), autorisant la réalisation de vastes ouvertures.
Quelle que soit la technique employée, l’extérieur peut être recouvert de différents matériaux : bois bien sûr, mais également briques, pierre ou crépi.

Attention !

L’isolation acoustique est le talon d’Achille des maisons en bois. Un plancher posé sur un solivage n’est pas suffisant pour isoler des bruits d’impact. Il est donc utile de faire appel à des techniques d’isolation phonique pour limiter la transmission des bruits d’un étage à l’autre.

retour sommaire


Ils témoignent

Charles et Marie-Laure, région parisienne

« Amoureux de la nature, nous voulions absolument faire construire une maison en bois : c’est plus écologique et moins coûteux en énergie. Nous avons craqué pour un modèle et une fois le terrain trouvé, le puzzle a été étonnamment facile à assembler. La maison a été montée en trois jours et le chantier bouclé en moins de trois mois.

Au total notre maison nous a coûté environ 1 500 euros du m2. Pas tellement plus cher qu’une construction traditionnelle en maçonnerie de même standing. Mais pour un confort et une ambiance incomparable. Une magie qui commence dès l’extérieur… et qui ne laisse personne de bois !»

retour sommaire


Bon à savoir
Lutter contrer les idées reçues

Une maison en bois brûle plus vite qu’une autre.


Contre toute attente, le bois possède une excellente résistance au feu. Meilleure que le métal qui certes ne brûle pas mais se tord. Or lorsqu’un seul poteau s’effondre c’est parfois tout l’édifice qui s’écroule. Idem pour le béton qui éclate sous l’effet de la chaleur.

Sa vitesse de combustion est très lente (0,7mm par minute), ce qui facilite l’évacuation des habitants. Et il ne dégage pas de gaz toxiques en brûlant. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la plupart des portes pare-feu ou coupe-feu comme des casernes de pompiers sont très souvent en bois.


La maison en bois est sensible au vent.

Encore une légende sans doute inspirée de la fable des trois petits cochons. Ces constructions possèdent en effet une excellente tenue au vent : lors des grandes tempêtes, elles ont mieux résisté que bien des maisons dites en dur.


Elle est vulnérable et difficile d’entretien.

Les grands ennemis du bois sont l’eau et les insectes. Pour lutter contre ces derniers, les fabricants traitent la matière première à cœur en usine, ce qui la rend difficilement attaquable par les petites bêtes. Quant à l’humidité, il faut en effet éviter le contact direct avec l’eau, mais plusieurs essences de bois supportent naturellement le contact régulier de l’eau : il n’y à qu’à observer dans les ports, les jetées, pilotis ou autres pontons en bois. Enfin, une maison en bois n’est pas plus difficile d’entretien qu’une autre : il suffit de repasser une couche de vernis protecteur, ou une couche de peinture sans décapage et sans ponçage tous les 5 ou 6 ans.

retour sommaire
  © Maison-conseil 2005 | Mentions légales | Crédits | Plan du site