Maisons conseils : faire construire sa maison, travaux dans sa maison...
Objectif maison (faire construire, travaux, aménagement...)
 
Objectif investissement (credit immobilier...)
 
Maison conseils : Mes services
 
Maison conseil (faire construire sa maison, travaux...)
 
 
 

Imprimer

Envoyer cette page

LES PRÊTS :
Emprunt immobilier : en prendre ou pas pour 30 ans et plus ?


Votre banque accepte de vous prêter la somme dont vous avez besoin pour acheter la maison de vos rêves, si et seulement si votre crédit s'étale sur 30 ans ou plus. Devez-vous accepter ?
 
 Emprunter plus pour un même budget
 Une souplesse qui n'est pas donnée !
 Attention aux pénalités de remboursement anticipé
 Notre conseil
 Bon à savoir
1. Emprunter plus pour un même budget

Vous souhaitez devenir propriétaire ? Mais, comme de plus en plus de couples, vous refusez de changer votre mode de vie ? Pas question pour vous d’amputer votre budget sorties ou vacances pour honorer vos remboursements ? Il existe une solution adaptée qui répond à votre attente : le prêt de 30 ans et plus. En étalant la durée de vos remboursements sur une plus longue période, vous pouvez dès le départ acquérir un logement plus vaste ou limiter vos charges de remboursement.

 Exemple

Mr et Mme DUPOND perçoivent des revenus de 3 800 € nets/mois et versent un loyer de 1 060 € à leur propriétaire.

Ils souhaitent désormais consacrer ce budget à l’acquisition de leur résidence principale. Ils disposent d’un apport personnel de 20 000 euros.
Pour des remboursements de 1 060 €/mois, le montant total maximum du prêt accordé au taux de 5 % (assurance et frais de dossier compris) sera de :

Durée du prêt

Montant maximum du prêt

10 ans 99 938 €
15 ans
134 042 €
20 ans
160 616 €
25 ans
181 323 €
30 ans
197 458 €

Au final, en choisissant d’augmenter la durée de leur prêt, Mr et Mme DUPOND pourront soit acheter plus grand, sans alourdir leurs mensualités, soit décider de rembourser moins.

retour sommaire


2. Une souplesse qui n'est pas donnée !

Si la formule est attirante, en revanche, sachez que l’allongement de la durée revient cher en terme de coût total de crédit. Bien sûr, cette différence est relativement indolore car elle est étalée dans le temps, mais il n’empêche qu’elle est bien réelle et que tout cet argent supplémentaire dépensé pèsera sur vos finances.

Exemple

Reprenons l’exemple précédent pour connaître le coût total des intérêts à débourser par la famille DUPOND.

Durée du prêt Montant maximum du prêt Coût total des intérêts
10 ans 99 938 € 27 262 €
15 ans
134 042 € 56 758 €
20 ans
160 616 € 93 784 €
25 ans
181 323 € 136 677 €
30 ans
197 458 € 184 142 €

Autre simulation , pour un prêt d’un montant de 100 000 euros. Cette fois, seule la durée change. Constat : en rallongeant la durée de 20 ans, le coût total de l’opération est plus que triplé !

Durée du prêt Montant des mensualités Coût total des intérêts
10 ans 1060 € 27 200 €
15 ans 790 € 42 200 €
20 ans
659 € 58 160 €
25 ans
584 € 75 200 €
30 ans
536 € 92 960 €

(*) taux de 5 %

retour sommaire


3. Attention aux pénalités de
remboursement anticipé

Si vous envisagez de rembourser votre emprunt par anticipation, ce qui pour un prêt de 25 ans et plus est d’ailleurs vivement recommandé, vous risquez d’avoir une mauvaise surprise : en effet, pendant les premières années, vous vous acquittez essentiellement des intérêts et le capital dû diminue très lentement. Résultat, si vous devez revendre votre logement dans les premières années suivant son achat, vous devrez rembourser à la banque à peu près l’équivalent de la somme prêtée. Et, même après 20 ans, vous lui devrez encore un capital très important.

Exemple

Pour un emprunt de 198 183,72 € sur 15 ans remboursé au bout de 10 ans, il vous reste 81 827,74 € à payer à la 121 ème échéance, soit 40 % du capital emprunté. Mais si vous avez emprunté sur 30 ans, au bout de 10 ans, il vous restera encore 160 815,07 € de capital à rembourser, soit 81 % du capital emprunté.

Autrement dit, en vous acquittant de vos mensualités pendant 10 années, vous aurez remboursé à peine 20 % du capital si vous empruntez sur 30 ans contre 60 % si vous empruntez sur 15 ans. Mieux vaut le savoir afin d’éviter toute surprise très désagréable !

retour sommaire


4. Notre conseil

Si la formule vous séduit, sachant qu’elle s’adresse en priorité à des emprunteurs jeunes (moins de 30 ans) dont les revenus sont amenés à évoluer, pensez :
  • à négocier avant la signature du contrat la suppression des pénalités de remboursement anticipé,

  • opter pour une formule vous proposant de moduler gratuitement vos mensualités (fait de pouvoir faire baisser ou augmenter vos remboursements)

  • et, lorsque cela est possible, privilégiez le cautionnementà l’ hypothèque.
Attention : tous les prêts longue durée sont amenés à subir une ou plusieurs révisions au cours de leur existence. En pratique, cela signifie que leur taux peut augmenter sensiblement au bout de 5 ou 10 ans, voire dès la fin de la 1 ère année dans certains contrats !

retour sommaire


Bon à savoir

L’allongement de la durée des crédits étant dans l’air du temps, vous pourrez probablement décrocher un emprunt sur 30 ans et plus auprès de votre banque ou de la concurrence.

Avant de vous engager, vérifiez bien certains aspects de l’offre et notamment le taux d’intérêt que l’on vous proposera. En effet, il était jusqu’ici de règle de subir un taux plus élevé si l’on empruntait sur une très longue période. Or, certains établissements proposent aujourd’hui le même taux quelle que soit la durée du crédit.


retour sommaire
  © Maison-conseil 2005 | Mentions légales | Crédits | Plan du site